L’espoir

Tes ongles peuvent déchirer le sol, tes larmes n’y changeront rien
Je briserais tes ailes à coup de lames d’argent.
Cela devait finir comme toutes les belles histoires
à grand coup de pioche.


Les commentaires sont fermés.

facebook
twitter
youtube